Crise Changement et Spiritualité

Est ce que le sujet de la crise te semble lourd? En fait il peut l’être mais en réalité il ne l’est pas tant que ça. Alors ne t’inquiète pas. J’ai choisi de débuter avec ces concepts (phares) puisque c’est avec que tout a commencé à changer réellement pour moi. Je parle POUR DE VRAI.

À priori, c’est en 2010 lors de mon passage à l’Université que cette phase débuta. Soit 6 années après avoir quitté les bancs du secondaire. Ce fut un moment crucial. J’ai rencontré une autre facette révélatrice de ma personnalité : 

Mon côté spirituelle et mon pouvoir de changer

pixlr_20180903112712761.jpg
Montage-photo : KC1155

Je devais concilier le travail, les études et la vie personnelle. Cette époque était pénible accablante et ardue. J’avais en plus quelques traumatismes dont je n’osais pas en parler. J’étais discrète et je le cachais à mes proches.

Puis j’ai dû faire un projet pour mon cours de bac qui m’obligea à choisir un sujet de thèse. J’ai donc pris le titre suivant : La spiritualité sur le changement personnel et sur la crise identitaire

Comprends-tu pourquoi je tenais absolument à utiliser ce thème pour ma 1er chronique de blogue? Effectivement, j’étais moi-même en train de vivre ma propre thématique de mon travail de recherche.

Je broyais du noir, j’étais en pleine crise !!!

brad-helmink-779929-unsplash
Photo : Brad Helmink

Les scène de ma vie se résumèrent en des épreuves envahissantes, d’une incapacité à la concentration, des notes décevantes, d’une comparaison avec les autres et de la non-adaptation.

Mes difficultés à l’école, dans mes relations et mon instabilité au niveau des émotions et des comportements ont finit par me dévaloriser, je n’avais plus aucun estime envers moi et en mon identité.

Entrer dans la mort affranchit de la peur (Proverbe chinois)

Mes responsabilités étaient des fardeaux lourds à porter sur mes épaules. Un jour, une amie a remarqué ma détresse et j‘ai finis par céder. À me résoudre à consulter un docteur car la situation était de pire en pire.

Il m’a alors donné des antidépresseurs et me conseilla de voir un psychiatre. C’est ce que j’ai fais. Cette dernière me donna donc un diagnostic choc et prévisible: Trouble de personnalité limite (TPL)/ Borderline. 

riccardo-annandale-140624-unsplash
Photo : Riccardo Annandale

Quand je l’ai su, ça m’a tellement éclairé. Du moins je voulais enfin savoir comment faire pour m’en sortirEn plus de ça j’avais développé une eczéma. J’avais des plaques sur le corps. Mon souvenir de cette période était le regard tragique pessimiste et rigide de ma vie. 

Un proverbe perse dit : toute descente a sa montée

Outre la mauvaise gestion de ma transition scolaire, j’avais un passé qui me troublait et mon mode de vie était malsain (ex. travail de nuit, dépendance, etc.) Tous cela a nuit sur ma santé. Les anciennes plaies pas encore cicatrisées se rouvraient.

J’ai compris avec ma psychiatre que la souffrance vient de nos conflits intrapsychiques dû à un refoulement, en autre. J’ai été en mesure d’être accueilli, d’être écouté et de mettre des mots sur mes difficultés. Peu à peu, la volonté de me rétablir (sans nier ma douleur) est revenue. 

La sainteté se déploie au cœur de nos faiblesses. (Saint-Paul)

Je voulais vivre plus sainement et me rapprochant du spirituel. Pourtant le repli, l’isolement et la dépression persistaient car j’avais une honte du jugement des autres. Et la stigmatisation de la société sur les maladies mentaux n’aidait pas.

Une fragilité psychologique en suspens et un retour de l’espoir

pixlr_20180903113506668
Montage Kim Danh, Pixlr. La force d’affronter (guerrière)

Quelques séances et ateliers divers et thérapeutiques plus une prise de médicaments (pendant un certain temps) m’ont permise d’atténuer les symptômes de mon mal. Et avoir écrit dans mon journal intime m’a bénéfique. Témoigner de ce que l’on vit est libérateur.

Après la crise d’identité et grâce à la spiritualité et au développement personnel :
J’étais sur le chemin du changement.

apostolhs-gkoutzidhs-598955-unsplash
Photo : Apostolhs Gkoutzidhs

Changer est un processus pyschosocial visant la personnalité, l’identité et la réalité d’une personne pour sa santé globale et son bien-être. C’est de l’adaptation en continuité sur le plan personnel, social et professionnel. 

Pour trouver des solutions ou sa voie, il faut apprendre à réfléchir sur les événements de nos vies pour bonifier notre apprentissage. Si une expérience pénible nous arrive, trouvons lui une signification par une démarche de réflexion et de conscientisation.

Ultimo, il ne s’agit pas de tout changer. Juste de poser le premier geste d’amour envers nous-même. Rappelons-nous une vérité : la seule chose qui ne change pas, c’est le changement. Tout change. Tout évolue. 

La route ne sera courte ni facile ni courte. Mais c’est LE seul chemin pour guérir.

*************************************************************************************J’ai choisi de parler de la santé mentale pour convaincre les gens, en cas de besoin d’aller consulter, de demander de l’aide ou du soutien. Afin de modifier l’aspect de notre souffrance pour nous rendre apte à agir et à adopter de nouveaux comportements. De réduire le stress et d’apaiser l’anxiété. Personne n’est à l’abri de ce fléau.

*************************************************************************************D’autres articles sur les même sujets qui pourraient t’intéresser :
Crise d’eczéma … existentielle
La bienfaisance spirituelle
La face cachée de la crise

kc1155
kc1155 chronique

 

3 commentaires

  1. Merci Kim pour cet article de ton témoignage!! Se montrer vulnérable de cette façon est un excellent moyen d’aider les autres. Comme tu le dit plus haut, tout le monde peut être touché un jour ou l’autre de proche ou de loin. Soyez attentif aux signes, il se peut qu’un de vos proche est besoin d’aide. Poser leurs des questions. Sortez-les de l’isolement. Et surtout, n’oubliez pas… il n’y a aucune honte a consulter.

    J’aime

    • 🙂 J’apprécie beaucoup ton beau commentaire. Tout ce que tu dis est vrai. Il faut arrêter les étiquettes porté à la santé mentale pour empêcher que des vies soit enlevés. Merci encore Ariane. XO

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s